Accueil Actualités Quand l’accompagnement employeur devient une des clés de la réussite, l’exemple de Korail distribution

Quand l’accompagnement employeur devient une des clés de la réussite, l’exemple de Korail distribution

Écrit le 20/06/2019

Interview de Jean-Marc Espalieu, directeur du groupe KORAIL distribution.

Après un premier supermarché Korail implanté à Lifou, le groupe s’est développé sur la grande terre à partir de 2015. Korail, c’est aujourd’hui 200 emplois directs et plus de 100 emplois indirects. 

 

Quelle importance accordez-vous aux perspectives d’évolution de carrière et de formation pour vos salariés ?

Tout au départ, j’ai essayé de m’entourer de cadres qui sont très vite devenus gérants et actionnaires de l’entreprise. Ensuite lorsque je recrute, le premier diplôme que je recherche est celui des valeurs morales. La grande distribution est un secteur difficile, donc pour moi la motivation et l’honnêteté sont des valeurs importantes. Je recrute régulièrement des jeunes qui n’ont pas de diplôme et je les accompagne au maximum. Par exemple, sur Korail Pont-des-Français nous avons pris une vingtaine de jeunes de la DEFE, il en reste quinze aujourd'hui dans l’entreprise dont trois qui vont devenir cadres très prochainement. Dans notre culture d’entreprise nous favorisons la polyvalence des salariés et l'accompagnement. On embauche régulièrement des personnes sans diplôme mais qui peuvent progresser et accéder, s’ils en ont la volonté, à un emploi qui va leur permettre de s'élever socialement, cela contribue à leur bien-être.

 

Êtes-vous confronté à l'illettrisme et mettez-vous en place des actions particulières ?

Dans l’illettrisme, on englobe les bases de calculs et c’est cela qui me préoccupe le plus dans nos métiers. C’est certainement un problème de génération mais avec les aides aux calculs (smartphone, ordinateurs…) je remarque que nos jeunes ne maitrisent plus le calcul mental. Dans notre secteur il faut aller vite et raisonner rapidement pour les achats, le travail en logistique ou à la caisse, et le calcul doit être maitrisé pour vérifier les erreurs de saisie. Nous avons donc mis en place des tests de 20 minutes. Si les résultats ne sont pas satisfaisants nous mettons en place des formations spécifiques.

En ce qui concerne la lecture et l’écriture, c’est un peu plus secondaire ici, je n’ai pas décelé de lacunes particulières mais c’est un tout. Nous sommes un pays assez protecteur, les familles sont particulièrement protectrices et je demande souvent aux jeunes de s'émanciper un peu plus et  de se battre pour s’élever professionnellement, de ne pas se laisser porter tranquillement. Et l’entreprise a aussi son rôle à jouer pour aider les salariés les plus volontaires à progresser. Il faut que les entrepreneurs comprennent qu'il faut accompagner les salariés, leur dessiner un plan de carrière c’est toujours un échange gagnant gagnant.

Autres actualités

Aucune actualité pour cette Thématique

Veuillez changer de Thématique pour obtenir des résultats