Accueil Actualités Échange avec Léon PASSA - Adjoint au chef d’escale de Lifou, Air Calédonie

Échange avec Léon PASSA - Adjoint au chef d’escale de Lifou, Air Calédonie

Écrit le 26/06/2019

Sur l'aérodrome de Lifou-Wanaham, Air Calédonie emploie 15 collaborateurs sur des postes de manutentionnaires, bagagistes, assistants piste, agents de frets et administratifs.

 

En 30 ans de carrière chez Air Calédonie, avez-vous été confronté à des personnes en situation d’illettrisme ?

Oui j’ai quelques exemples en tête. Mais la plupart sont partis en retraite car cela concerne plutôt des anciens. Nous avons encore un ou deux cas actuellement et pour ces personnes nous donnons les consignes en français et en langue locale afin de bien se faire comprendre. Pour les directives par écrit ou les notes de service nous passons un peu plus de temps avec la personne pour bien expliquer à l’oral. Avec ce système nous arrivons à mobiliser tout le monde et il n’y a pas de problème majeur. J’ai le cas d’une personne en situation d’illettrisme que nous avons fait évoluer de bagagiste à assistant piste avec des responsabilités. C’est une personne qui reste assez renfermée mais qui connait bien son métier et son rôle dans l’organisation. 

 

En quoi cela peut-il poser un problème ?

Je pense principalement à la sécurité. Chez Air Calédonie, il y a des journées de formation obligatoires et si la personne ne maitrise pas bien le français, il faut un peu plus de temps. Sur l’escale de Lifou il y a une grande solidarité entre nous, donc nous sommes à l’écoute les uns des autres. Je ne sais pas si l’illettrisme est tabou mais ce sont souvent des gens réservés dans leur tribus donc quand ils rentrent dans une entreprise il faut trouver sa place. Notre rôle est d’accompagner.

Autres actualités

Aucune actualité pour cette Thématique

Veuillez changer de Thématique pour obtenir des résultats